3 COUPS SPÉCIAUX AUTOUR DU GREEN

Notre consultant et head pro au Golf Training Center d’Agadir, Jean-Marie Kazmierczak, vous présente cette nouvelle leçon technique en compagnie de trois jeunes espoirs de son académie, Boujemaa Sbika, Malik Laghjichi (champion du Maroc 2017) et Yassine
Rafi.

Mettre votre balle près du green n’est pas la garantie de finir tranquillement le trou. Car parfois, la situation, même près du drapeau, n’est pas facile à gérer. C’est à ces moments-là qu’il faut sortir les coups spéciaux. En voici trois à maîtriser pour sauver votre score

Certaines approches autour des greens sont plus délicates que d’autres ! Selon les parcours que vous jouez, les situations peuvent être innombrables. Nous vous en proposons trois que vous avez déjà certainement rencontrées : le coup lobé au-dessus d’un bunker (un classique), l’approche tendue dans la butte d’un green quand votre balle est en contrebas, l’approche en descente au-dessus d’un obstacle (la plus délicate).
Pour bien maîtriser ce genre de coups spéciaux, vous devez, bien sûr, posséder des bases solides de petit jeu, même, si dans les situations que nous allons découvrir, quelques variantes s’imposent ! Gardez toujours à l’esprit que ces coups spéciaux demandent beaucoup d’entraînement afin de maîtriser le bon geste ainsi que la gestion des distances et des trajectoires.

Pensez aussi au coup suivant

Plus la situation est nouvelle, plus vous devez prendre votre temps pour bien analyser la configuration du coup à jouer et prendre votre routine. Car rien de plus rageant que de topper la balle dans un coup en descente et de retrouver sa balle encore plus loin du green qu’elle ne l’était auparavant !
Vous devez donc prendre toutes les informations nécessaires : cible, distance, lie, pentes, vent, pluie… Puis, visualisez en premier la zone où vous voulez faire tomber la balle, puis l’endroit précis où vous voulez qu’elle termine sa course ! Car vous devez toujours penser au coup d’après. Les coups d’essai doivent vous servir de répétition générale pour évaluer l’intensité et le dosage que vous devez mettre et la réaction de la face de club à l’impact. Mis en confiance, vous pouvez passer à sa réalisation, en toute confiance. Enfin, dernier conseil, dès que votre décision est prise, jouez le coup sans aucune hésitation.

Petite approche lobée dans le rough avec… Malik

Situation : votre balle est dans le rough, près du green. Un bunker se trouve entre votre balle et le drapeau qui est placé derrière l’obstacle.
Ce coup va vous permettre d’extraire votre balle du rough avec une trajectoire de balle très haute afin de passer l’obstacle et d’avoir le moins possible de roule quand la balle tombe sur le green. Dans cette situation, vous ne pourrez pas mettre de backspin à la balle Ce coup est semblable à celui d’une sortie de bunker.

La posture

Les pieds, hanches et épaules sont alignés à gauche de la cible, avec le poids du corps sur le pied avant et la face de club légèrement ouverte. La balle est au niveau du talon gauche (pour un droitier). La position du manche est plus vers le nombril, afin de créer encore plus d’angle. Sondez la densité du rough pour régler l’amplitude du swing pour anticiper la réaction de la face de club à l’impact et conserver l’ouverture de la face de club durant le coup.

La montée

Votre montée doit être lente. L’armement des poignets est important car l’angle d’attaque doit être plus vertical. Le bas du corps reste solide. Dans ce type de coup, le rythme est crucial.

L’impact

L’équilibre du corps est toujours sur la jambe avant. Veillez à ne pas décélérer car vous risquez de modifier l’ouverture de la face de club. C’est pour cela que la main gauche doit rester ferme dans la zone d’impact car un rough épais a tendance à fermer la face de club. Veillez donc à bien conserver la face de club ouverte dans la traversée.

Le Finish

Même dans ce type de coup, vous devez pivoter et votre corps doit finir à gauche de l’objectif. Les poignets se réarment et la face reste complètement ouverte jusqu’au finish. Votre balle doit alors monter très vite. C’est un grand swing pour un petit coup !

L’approche tendue dans la butte du green … avec Yassine

Situation : votre balle se trouve en contrebas du green avec un drapeau assez court. Le lie est moyen, le sol est un peu dur, la distance du coup à jouer est entre 15 à 20 mètres du drapeau. Club idéal : le fer 9. Mais si la situation vous permet de jouer un coup roulé, n’hésitez pas, c’est le coup le plus sûr.

La posture

Prenez un stance moins large. Poids du corps sur le pied avant, balle plus en arrière dans le stance pour une descente plus directe.

L’impact

La descente se fait d’un bloc en rotation avec les épaules. La tête de club longe le sol bien après l’impact, le poids est toujours sur le pied avant. Il n’y a aucune action des mains.

Au finish

Poids toujours sur l’avant avec une petite rotation de hanches. Le club reste bas dans la traversée, le buste est tournée vers la cible, les bras sont connectés au corps et lui font face.

La montée

Elle se fait en douceur, le club longe le sol jusqu’à ce qu’il se retrouve a l’horizontal, avec les mains à hauteur des hanches. Il n’y a aucun armement des poignets. Ce type de coup nécessite très peu d’action des mains et des bras. Privilégiez plutôt l’action du corps et des épaules.

L’approche en descente vers l’obstacle avec… Boujemaa

Situation : la balle est dans une pente descendante vers le green, entre 20-25 mètres du drapeau. La balle est dans un léger rough, le lie est correct. Le club à jouer est un sandwedge ouvert à 58°.

La posture

Avec ce type de coup, la trajectoire sera plus basse et vous obtiendrez plus de roulement. Prévoyez un point de chute plus près de vous car, dans votre installation, le manche du club est en avant des mains, créant donc moins d’ouverture de la face de club.
Le stance est plus large pour plus d’équilibre. La balle est en avant du stance. Les épaules sont parallèles à la pente et le poids du corps est sur le pied avant.

La montée

Le poids du corps est toujours sur la jambe avant, les épaules sont parallèles à la pente, le bras gauche est à l’horizontal, les poignets sont armés.

A l’impact

La tête de club balaie le sol. Même après l’impact, la tête de club continue à longer le sol. Il est impératif de bien conserver les angles de départ jusqu’à la fin du geste.

Le finish

La traversée doit être très horizontale, autour de votre colonne vertébrale. L’appui sur la jambe gauche doit rester très fort et fléchi bien après l’impact. Le corps doit rester dans le sens de la pente pour une traversée plus courte et horizontale. Faites attention de ne pas «inverser» le poids et de ne pas le mettre sur la jambe arrière, sinon c’est la gratte garantie !

0
  Articles Similaires