Coups spéciaux comment sortir du rough

Sur chaque golf, le rough est cette bande de gazon épais qui borde les fairways et les greens. Pour en sortir et garder le contrôle de la balle, il faut respecter quelques principes du swing.

Le manque de précision sur votre mise en jeu ou sur vos deuxièmes coups vous amène le plus souvent à jouer du rough. Que l’herbe soit clairsemée, dense ou très haute, ce coup n’est pas facile. Il est toujours plus aisé de jouer du fairway. Surtout que du rough, vous pouvez avoir un coup très long à jouer ou être tout près du green. Mais quel que soit le lie de la
balle, acceptez-en les contraintes. Restez positif !
Le problème principal est d’anticiper la réaction de la balle au contact de la tête de club, sachant qu’une certaine quantité d’herbe va se glisser entre la balle et la face de club, rendant le contact club-balle moins pré-cis et le dosage souvent aléatoire. Il va alors faire preuve de bon sens et, dans certaines situations, d’une grande sagesse. Quel que soit le club à jouer, observez et analysez avec une grande attention votre lie et prenez toutes les informations nécessaires avant de réaliser votre coup (densité et profondeur de l’herbe, qualité du lie, dureté du sol sous l’herbe) et soupesez bien sûr les risques éventuels !

Dans le petit rough

Si vous avez de la distance à parcourir et que votre balle repose dans un petit rough, nous vous recommandons d’utiliser un bois de parcours assez ouvert, un 5 ou un 7, ou un club hybride qui est encore plus facile et mieux adapté à la situation en raison de sa semelle plus large et de sa face de club plus étroite qui l’empêchera de se bloquer dans de l’herbe plus épaisse. Prévoyez de perdre de la distance par rapport à un coup sur le fairway. En conséquence, prenez un club de plus !
Mais cette perte de distance est souvent compensée par un roulement de balle plus important car l’herbe qui se coince entre la face de club et la balle à l’impact annule tout effet de backspin. Il peut aussi vous arriver de faire ce que l’on appelle un «flyer», soit une balle qui vole plus que prévue, conséquence d’un très bon contact et d’aucun backspin.
Sur les approches, prévoyez un point de chute beaucoup plus court car, là aussi, le manque de backspin va faire rouler la balle sur le green.

VOICI 7 RÈGLES À RESPECTER

1 Soyez bien organisé devant la balle
2 Adoptez une posture et une attitude plus dynamiques
3 Mettez votre balle plus au milieu des pieds en prenant un stance plus large
4 Démarrez plus près du sol et bien en ligne, en veillant ne pas faire de sway, dans le but d’avoir un angle d’attaque plus direct sur la balle
5 Ayez une montée plus verticale
6 Traversez la balle sur un plan plus horizontal, en recherchant plutôt une trajectoire très légèrement gauche/droite
7 Soyez solide et bien équilibré au finish

Dans un rough dense

Votre balle est visible mais enfoncée dans un rough dense. Malgré cette difficulté, le coup est jouable ! Si vous avez une longue distance à faire pour le green, ne tentez pas le diable. Préférez jouer un coup intermédiaire pour retrouver le fairway. Choisissez un fer moyen (6 ou 7, par exemple) car un club plus fermé ne vous permettrait pas de décoller la balle assez vite et vous risqueriez de sortir difficilement du rough !

VOICI 7 RÈGLES À RESPECTER

1 Soyez encore plus solide dans la posture
2 Placez la balle plus au centre dans le stance
3 Mettez le poids du corps très légèrement sur le pied avant
4 Recherchez un swing un peu plus vertical, tout en maintenant fermement les angles du corps
5 Jouez votre coup comme une sortie de bunker sur une approche courte, en prenant soin de garder la main gauche ferme pour que la face de club reste ouverte pendant la traversée
6 Frappez avec un angle d’attaque plus direct sur la balle et avec plus d’intensité et de fermeté pour empêcher la tête de club de se refermer à cause de l’herbe
7 Tournez le corps vers la cible, gardez bien votre équilibre sur le pied avant jusqu’à la fin du swing. Le finish doit être tenu

Dans un rough très haut

Au-delà de la première bande de rough assez court, on trouve généralement un rough beaucoup plus haut dont il est plus difficile de s’extraire. Vous venez d’expédier votre driver dans ce rough très haut et retrouvez votre balle, à peine visible, posée au fond de quinze centimètres d’herbe. Aucune raison de stresser, le par reste toujours envisageable et le bogey reste tout de même un bon score ! Comment ? En ne cherchant pas l’exploit et en vous recentrant intelligemment.
En général, les amateurs s’entrainent très peu, voire jamais à sortir du rough. Vous devriez pourtant y consacrer un peu de temps, afin de tester vos clubs dans différents types de rough.

VOICI 7 RÈGLES À RESPECTER

1 Prenez un wedge ou un sandwedge, en le tenant plus court et cherchez à vous recentrer. Un club très ouvert évite d’être le moins possible en contact avec l’herbe, à la montée comme à la descente
2 Placez la balle plus sur le pied droit et le poids du corps sur le pied avant, de l’adresse à la fin du swing
3 Armez les poignets rapidement, tout en gardant le bras gauche bien ferme
4 Faites un backswing très vertical avec peu de rotation d’épaules
5 Redescendez le club directement sur la balle avec une grande détermination ! Ce n’est pas le moment de décélérer. Au contraire ! Pour ce genre de coup, il faut des mains et des poignets en béton !
6 Ne cherchez pas à prendre la balle en remontant
7 Gardez votre équilibre sur le pied avant. De toute façon, il vous sera quasiment impossible de faire un finish classique car la densité de l’herbe va bloquer la tête de club

0
  Articles Similaires