Fondamentaux Le golf, un jeu d’enfants

Pourquoi faire jouer vos enfants au golf ? Plusieurs réponses s’offrent à nous. La plus commune est : le golf est le sport de toute une vie. Plus on commence tôt, meilleur on est.
Et sait-on jamais, peut-être ferez-vous de votre enfant un champion.

Le golf est sans contact, ni risques de blessure grave. Il permet de garder l’enfant en excellente santé car il développe la vitesse, l’agilité, l’équilibre, la coordination et la puissance. Il est aussi excellent pour la construction mentale de l’enfant car c’est une école de la patience et de la frustration. Il n’y a aucune récompense immédiate à attendre. C’est aussi un sport nature qui
transmet de vraies valeurs comme l’intégrité, la discipline, le fair-play, l’esprit d’équipe, la confiance, le respect du terrain, des règles et des autres joueurs, la maîtrise des émotions.
Le golf est aussi un sport parfait pour les jeunes filles de 7 à 17 ans. Chez les plus jeunes, elles sont très souvent beaucoup plus appliquées et concentrées. En les rassemblant dans des groupes homogènes, elles vont se sentir plus vite en confiance et en réussite.

Kenza Mafoud (catégorie 7-10 ans)
A cet âge, c’est la phase de détection

Dans cette période de l’enfance, nous insisterons sur l’importance de leur faire aimer le golf, de travailler sur de bonnes bases pour que votre enfant progresse et lui donner encore plus l’envie d’apprendre. Rappelez-vous que l’enfant motivé n’abandonne pas ! Pour eux, le jeu doit être fait de découvertes. Bien que leur savoir-faire physique ou leur habileté motrice ne sont pas identiques d’un enfant à l’autre, il convient de bien les initier aux fondamentaux sur les coups d’approches, le putting et le swing, et leur donner les premières notions d’étiquette. C’est aussi l’âge des premiers parcours et des premières compétitions. Sur le plan physiologique, cette étape se caractérise par des périodes de croissance rapide et significative, ce qui affecte la coordination des enfants.
Enfin, il convient de leur fournir des clubs adaptés, des parcours aménagés et des situations de compétitions appropriées où la victoire et les résultats ne sont pas uniquement les priorités. Privilégiez plutôt leur lecture des greens, leur choix de clubs, leur attitude, leur manière de remplir leur carte de scores. Les enfants qui reviennent taper des balles en dehors des cours risquent fort de faire du golf leur activité principale

Posture

1 Bon équilibre sur les deux jambes.
2 Balle au centre gauche du stance.
3 Grip plutôt fort, avec deux ou trois jointures
apparentes, main droite neutre.
4 Placement du corps en distance par rapport
à la balle.
5 Alignement et orientation par rapport au club.

A la montée

1 Visualisation du chemin de club, naturellement intérieur pour un démarrage en rotation et pour avoir le club en ligne.
2 Club à hauteur d’épaule.
3 Poignets armés.
3 Maintien des angles de départ.

A la descente et au finish

1 Tout en coordination, avec un rythme fluide pour une accélération dans cette zone.
2 Appuis restés le plus longtemps possible ancrés au sol.
3 Corps tourné face à la cible, poids sur la jambe gauche, dos bien droit.
4 En douceur et en équilibre.

Sofia Essakalli (catégorie 10-13 ans)
Ensuite débute la spécialisation

Notre objectif est de renforcer les techniques de base du mouvement. De faire comprendre à l’enfant la mécanique du swing pour l’amener vers plus d’autonomie. A cet âge, les enfants sont dans une phase critique où la coordination et le contrôle sont des axes développement, pour plus de régularité ! Votre enfant apprendra à s’entrainer et à connaître les règles de golf, le classement, l’organisation, la compétition. Il pourra développer des valeurs telles que le courage, la combativité, la persévérance, l’effort et le travail. Comme l’erreur fait partie de la progression, l’enfant doit apprendre à en accepter la responsabilité et chercher la façon ou les moyens de les corriger ou de les surmonter. Le petit jeu doit être un jeu mais il doit être également perçu comme la partie la plus importante pour scorer ! La diversité des situations et des trajectoires autour des greens vont permette de développer et d’améliorer l’habileté, la créativité, le toucher, la visualisation (trajectoire, point de chute) et la combativité. La notion et l’obligation de faire approche putt doivent être ancrées et rester un objectif permanent.

Posture

1 Balle au centre du stance.
2 Grip neutre, le manche plus ou moins en avanten fonction du lie ou de la hauteur recherchée.
3 Poids du corps légèrement sur le pied avant etmaintenu pendant tout le mouvement.
4 Face de club square.

A la montée

1 Armement léger des poignets dans la montée, mais en ligne.
2 Amplitude à mi-hauteur, voire à hauteur d’épaules maximum.
3 Face de club square.
4 Maintien des angles primordial.
La tendance est de travailler sur des swings plus courts, avec une montée et un finish symétriques pour plus de contrôle.

A l’impact

1 Poids toujours sur l’avant, les appuis sont forts, l’angle d’attaque est descendant.
2 Les hanches tournent et la traversée est un peu plus horizontale.
3 La tête du club reste près du sol après l’impact, le poignet gauche reste solide, l’inclinaison et l’orientation de la face de club doivent être conservées.

Au finish

1 Toujours le corps sur l’avant.
2 L’ouverture de la face de club est
conservée pour plus de backspin.
3 Hanches face à la cible.

Rim Imni (catégorie 14-17 ans)
De la qualité en quantité !

Cette période est complexe pour nous, entraineur comme pour les jeunes déterminés à réussir aussi bien leurs études que leurs vies de golfeur. Il faut sans cesse partager son emploi du temps entre le lycée, les séances d’entrainement et les tournois qui nécessitent le plus souvent des déplacements. Un sens de l’organisation s’impose alors. Le jeune devra être plus efficace à l’entrainement et ne pas perdre de temps ! Tout devra donc être planifié. Cette période est déterminante. Les bases sur tous les coups, les points forts et points faibles, la stratégie, la routine et le mental devront être encore améliorés. Ainsi que le contrôle de la distance et des trajectoires, l’analyse et la compréhension techniques, la gestion dans les différentes conditions de jeu voire l’ajout de nouveaux coups ou de nouvelles techniques. Sans oublier le travail physique.
Là, nous allons nous attacher au driving pour avoir une attitude combative, se donner la possibilité de ligne plus agressive, augmenter le « carry » de la balle, et travailler sa vitesse de swing sur de courtes séances de driving.

La posture

1 Bonne installation et bonne attitude devant la balle.
2 Poids du corps bien réparti sur les deux jambes.
3 Balle placée plus sur le pied avant avec la colonne vertébrale légèrement inclinée sur la droite pour favoriser une angle d’attaque plus remontant.

A la montée

1 Démarrage en douceur, en rotation autour de l’axe afin de conserver le plus possible le bloc épaules/bras/club. Les hanches suivent naturellement.
2 Amplitude le plus large possible du backswing.
3 Appuis bien solides et bien ancrés. Il ne faut aucun déplacement latéral.
4 Rotation complète au sommet de la montée, l’épaule gauche doit se retrouver pratiquement
au niveau du pied droit. Dans ce type d’exercice, un léger overswing est toléré.
5 Bras gauche toujours tendu avec pression des mains toujours maintenue.
6 Pieds collés au sol avec la jambe droite résistant au maximum.
7 Angles du corps maintenus indispensables pour centrer le balle.

Descente et finish

1 Poids glissant sur la jambe gauche avec les pieds (presque) toujours au sol. Toute l’énergie est mobilisée. Tandis que les épaules sont encore parallèles à la ligne de jeu, les hanches se tournent très vite vers la gauche.
2 A mi-descente, les poignets ne se sont pas encore désarmés, l’angle entre l’avant bras gauche et le manche du club est toujours à 90° pour retarder au maximum la libération de la tête du club. Cette puissance emmagasinée va bientôt se libérer.
3 Balle contactée sur un plan très horizontal, voire remontant, pour atténuer le plus possible l’effet de backspin et optimiser la distance au drive.
4 Au finish, tout le poids sur la jambe gauche, corps tourné vers la cible.

Conclusion

Les enfants n’évoluent pas et n’apprennent pas tous de la même façon ! Mais s’ils veulent acquérir de la puissance au drive, de la précision aux approches et un swing plus régulier, ils doivent travailler sans relâche. Au golf, le travail est la clé de la réussite.

0
  Articles Similaires
  • No related posts found.